Prends soin de toi

Minimalroutine6

Quatre mots seulement, une seconde et cinquante-trois centièmes, le temps de rater un oeuf à la coque, le temps de dire « toute la bienveillance que j’ai pour toi ». Les mots ne font pas exception, les expressions fugaces disent mieux la vie que mille syllabes – que sept-cents-quatre-vingts-six consonnes et six-cent-dix-neuf voyelles. Qu’y a-t-il de plus fort qu’un « Je t’aime » ? De plus troublant qu’un « Tu me manques » ? De plus ravageur qu’un « C’est fini » ?

« Prends soin de toi », fais attention, écoute-toi, préserve-toi. Aime-toi. Une injonction à rester en vie de la manière qui te sera la plus douce, « Choisis ». Prendre soin de soi, c’est se regarder nu dans le miroir, c’est apprendre la géographie de sa tête, de son corps, c’est identifier les plaies, mettre des mots sur les cernes bleues qui nous barrent le visage, c’est voir au-delà du reflet les tempêtes qui se jouent à l’intérieur et prendre le temps de s’arrêter pour panser les grosses blessures et les petites égratignure, de se prendre dans les bras et de se dire « Ca ira ». Prendre soin de soi, c’est aussi se lever un matin et constater que « Tout va bien », inspire-expire, et remercier le ciel, la Terre, la famille, les amis (on n’a que les Dieux qu’on se donne) d’être ici. En vie.

Par ailleurs, la notion de soin de soi ne peut s’affranchir selon moi de la nécessité d’être libre. Libre de ne pas être d’accord, libre d’opérer les choix qui me rendront heureuse, libre d’avoir les idées claires, de ne pas me laisser embobiner par des croyances qui ne sont pas les miennes, libre de faire mes expériences – même s’il me fallait échouer -, libre enfin de ne mentir ni à mon coeur ni à ma peau.

Voilà comment, à vouloir vous parler de ma petite routine de soin minimale, j’en suis venue à vous parler d’amour, de batailles et de sérénité – la vérité, c’est que lorsque je m’installe derrière mon clavier, je ne sais jamais jusqu’où les mots vont me mener. Alors, puisque vous êtes toujours là, je voudrais vous présenter quelques uns de mes alliés. Adopter des produits naturels, basiques et bon marché a tant d’avantages que je peux garantir que je ne risque pas de changer d’avis dans quelques mois – ne plus être dupe des promesses élaborées dans les départements marketing des grosses sociétés allège non seulement le portefeuille mais renforce également la confiance en son propre jugement (égale la liberté, « ce qu’il fallait démontrer », la boucle est bouclée).

savondemarseille

L’huile vierge de coco bio n’est plus à présenter, elle me sert d’hydratant pour le corps et entre dans la composition du déodorant le plus simple et le plus efficace qui soit (recettes ici et ici), tout comme le bicarbonate de soude (qui trouve mille autres usages au quotidien), la fécule d’arrow root (qui peut, à l’instar de la fécule de maïs, servir de shampoing sec même si avec mes cheveux de bébé j’ai quelque difficulté à éviter l’effet « j’ai plongé ma tête dans un bol de farine ce matin ») et l’huile essentielle de tea tree (petit miracle contre les imperfections du visage, notamment, mais à utiliser avec énormément de précaution, les huiles essentielles n’ont rien d’anodin). Le savon de Marseille (attention aux faux), quant à lui, a remplacé chez moi les gels douches couteux, nocifs et non respectueux de l’environnement. Enfin, l’huile d’amande douce me sert à la fois de démaquillant (une fois qu’on s’est fait la main, c’est un vrai bonheur) et, après avoir pris soin de rincer correctement mon visage, d’hydratant (à condition de masser sur peau humide afin que le corps gras pénètre dans la peau). Parce que je ne crois plus aux promesses des marques, cette routine m’a appris à accepter ma peau telle qu’elle est – bien plus normale que ce que l’on veut bien nous faire croire au travers des médias – et à en prendre le plus grand soin. Parce que la vie, encore et toujours, je crois que vous voyez bien.

Et vous, dites-moi, comment prenez-vous soin de vous ?

Advertisements

17 comments

  1. J’ai adoré cet article, te lire me fait tant de bien. C’est toujours une parenthèse douce, pleine de sens qui met en lumière ce que l’on ne prend pas toujours le temps de regarder ou que l’on évite parfois sciemment de regarder.
    « Cette routine m’a appris à accepter ma peau telle qu’elle est – bien plus normale que ce que l’on veut bien nous faire croire au travers des médias » : est-ce que tu pourrais développer un peu plus ce point (ici ou par mail), c’est quelque chose qui me touche, beaucoup, la peau, son état… Bref.
    Bises

    1. Ce que j’ai voulu dire par là, c’est que j’ai cessé de considérer qu’une peau saine était une peau absolument lisse et ferme. Mon capital génétique fait que j’ai hérité d’une peau fine, très pâle et avec des pores plutôt apparents (j’ai, par contre, la chance n’avoir jamais vraiment souffert de boutons). Et je sais aujourd’hui qu’aucune crème, aucun sérum, aucune soin dont on nous vante les mérites ne pourra modifier cette nature. Au mieux, ils pourraient la masquer temporairement et me rendre dépendante de leur utilisation. Alors, parce que je n’aurai jamais une peau matte, absolument lisse et ferme, j’ai mis de côté les standards élaborés de toutes pièces par l’industrie cosmétique et ai décidé de prendre soin de ma peau avec les produits les plus simples et naturels mais de la meilleure qualité. Voilà :)

  2. Très bel article, j’aime particulièrement le paragraphe sur le « prendre soin de soi ». Il est tellement juste, cela amène à réfléchir et à se demander ce que l’on fait pour soi :)
    Merci pour ta routine! Tu te laves les cheveux avec quoi alors?

    1. Je n’ai pas abordé la question du shampoing pour la simple raison que je suis encore en recherche d’une routine idéale. Même si je trouve génial le mouvement no poo, j’utilise actuellement un shampoing relativement clean (en boutique bio) et un peu trop souvent parce que mon cuir chevelu est très capricieux. Mais j’y travaille ;)

  3. Je suis aussi devenue une adepte des huiles végétales quand je me suis rendue compte que les crèmes « hydratantes » et les savons avaient rendu ma peau littéralement dépendante.. du coup si j’en mettais pas.. elle se transformait en parchemin! l’éclate! Par contre pour les savons douches moi je fais un mélange au savon d’alep/huiles essentielles!! Et merci pour le liens pour les déo c’est super intéressant je tenterai bien ça! :-)

    1. Dépendante, c’est exactement ça. Je serais curieuse de connaître le mélange exact alep/HE, ça m’intéresse beaucoup ! Au plaisir de papoter de tous ces sujets-là la prochaine fois qu’on se voit (j’ai cru comprendre qu’on était sur la même longueur d’onde pour pas mal de choses) :)

  4. Quel joli article ! Et bien que la photo pouvait laisser penser que tu allais parler de beauté, dès les premières lignes de texte, j’avais complètement perdu de vue cela, pensant qu’au final, la photo était juste là pour illustrer joliment ton propos :)
    Effectivement, les produits naturels et les huiles essentielles sont salutaires pour la peau. Néanmoins, dans les cosmétiques conventionnels, tout n’est pas à jeter. C’est mon métier, et crois moi, quand on fait des choix judicieux et raisonnés, on peut aussi obtenir de très bons résultats sur la peau :)

    1. Bien sûr, tous ces produits ne sont pas à fuir, tu as bien fait de le faire remarquer. Pour autant, j’ai le sentiment qu’il règne une grande confusion vis-à-vis des cosmétiques actuellement. Face au combat information-désinformation, cela devient compliqué de juger du bénéfice ou de la nocivité des composants pour la peau, et plus globalement pour la santé. De plus, les bons produits ont tendance à coûter plus cher. Si j’ai tendance à débourser plus pour consommer mieux (quel que soit le secteur de dépenses), je préfère adopter l’alternative la plus simple possible dès lors qu’elle fonctionne pour moi. Je serais curieuse de connaître la nature de ton travail du coup :)

      1. Je suis esthéticienne, tout simplement. Il peut y avoir 2 natures de « bons produits » : ceux qui sont efficaces et sont qui sont « bons » dans le sens, bons pour la planète par exemple. En effet, ce n’est pas toujours évidents de concilier les deux. Je ne me sens pas particulièrement proche du bio, donc c’est plutôt du côté des produits efficaces que je suis compétente ! :)

  5. J’aime aussi beaucoup utiliser les produits naturels pour tout ce qui soin. J’utilise l’argile en masque, le citron récemment en peeling, les huiles essentielles, je me fais des gommages avec de l’huile et du sucre, j’adore le savon de Marseille pour les mains, mais pour le corps comme j’ai la peau sèche je préfère un gel douche bio. Et j’avoue être dépendante de ma crème de jour Avène, il n’y a que celle-ci que ma peau supporte, mais j’en mets très peu et le tube dure très longtemps. L’huile de coco j’adore également pour nourrir les cheveux et la peau c’est top.
    Bises

    1. C’est chouette de constater qu’on est de plus en plus à prendre la mesure de la valeur des produits naturels, aussi bien sur les plans écologiques, économiques et sanitaires qu’éthiques. Je n’ai encore jamais tenté le gommage au sucre, je tâcherai de me rappeler de l’astuce, merci !

  6. Prendre soin de soi, prendre le temps … Pas facile dans ce monde où tout va trop vite, mais tellement important ! Merci pour ton texte, il fait du bien. Pour les soins de beauté, on se ressemble : s’accepter comme on est et faire avec ce que la nature nous offre de plus simple. Je fais le no-poo et je ne me lave les cheveux qu’une fois par 2 semaines avec un « shampooing » que j’ai fabriqué avec des produits naturels. Mes cheveux sont super, j’en perds beaucoup moins et mon mari n’a plus de pellicules. Le visage, aloé vera et huile d’amande douce seulement. Je suis bien dans ma peau depuis que j’en prends mieux soin !

    1. Ah, le no-poo me tente beaucoup dans la théorie. Dans la pratique, c’est une autre histoire. Ca a déjà été un sacré casse-tête pour moi de passer à un shampoing tous les deux jours (et encore, le deuxième jour n’est pas une partie de plaisir), mais peut-être qu’un jour j’oserai passer par la case cheveux-fritures pour tirer le maximum de bénéfices de cette pratique :)

  7. J’adore le côté « prendre soin de soi » de cette manière là! Moi aussi je fais de plus en plus mes cosmétiques maison et c’est un pur bonheur! (ça m’évite aussi de passer des heures à éplucher la liste des ingrédients qui se situe sur le dos du produit, afin de vérifier qu’il ne contient que des choses saines!). J’ai un placard rempli d’HE, d’huile de coco (pour la cuisine également!) et d’homéopathie. Et je me sens bien mieux avec ces produits!
    belle journée.

  8. L’huile de l’arbre à thé fait partie de mes incontournables : à large spectre, peu chère et peu encombrante, elle rentre aussi bien dans la trousse de voyage que dans la pharmacie de tous les jours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s