De l’oeuf, de l’abricot, du choux et du fromage

beauxproduits
Plus le temps passe, plus je développe une fascination pour les beaux produits. Prenez les oeufs par exemple, j’ai déjà tenté à plusieurs reprises de partager avec mes proches mon amour pour leur forme si douce, leur palette de couleurs, ce paradoxe, cet équilibre entre force et fragilité, le goût fabuleux de l’oeuf de ferme mais, allez savoir, je passe systématiquement pour une zinzin quand je glisse sur ce terrain. Et je ne vous parle même pas de la purée de patates douces ou du crumble parfait aux abricots de Nyons. Il me prend parfois des envies de quitter ma ville tout au nord pour migrer vers la campagne du sud, où je me verrais plutôt très bien le panier d’osier à la main rendre visite quotidiennement à des petits producteurs de talent qui sauraient par coeur mes préférences, à force.
« Mademoiselle, je vous ai mis de côté un petit bleu de brebis des Pyrénées, vous m’en direz des nouvelles ! »
Et les tomates les plus rouges. Et une baguette au levain. Ah, et un bon petit vin.
Mais si les vacances sont finies, qu’on se console ! C’est bientôt la saison des choux de Bruxelles.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s